Bavardages

L’heure du bilan

2017 fut riche en émotions. Il y a eu des hauts… et des bas. Elle a commencé par une période sans emploi, qui a engendré une période de déprime. J’ai lancé ce blog, puis j’ai retrouvé du travail, un regain d’énergie. Un travail pour une durée déterminée mais qui m’a permis de constater ce que j’aimais ou ce que je n’aimais pas. En parallèle, le blog et Instagram ont grandi avec moi et j’ai accordé plus d’importance à cet univers virtuel à partir du moment où j’ai constaté que ce que j’y vivais me plaisait. Il y a eu un tatouagedes voyages en été, des week-ends entre amis, le premier des copains qui se marie, et des moments en famille. Certains moments que l’on aurait préféré repousser à 2018 ou à jamais, comme le décès de mon grand-père, mais que l’on a acceptés, ensemble, car c’est ça le plus important. Il y a eu mon dernier diplôme, mais aussi les cours d’Histoire de l’art au Louvre, et cette envie de toujours plus apprendre, de toujours mieux se nourrir du monde qui nous entoure. Il y a eu des dimanches matins à jouer du piano, des soirs de semaine pour se détendre après le boulot aussi. Il y a eu de l’audace et du courage : en 2017 j’ai affronté plusieurs de mes peurs, difficiles à expliquer mais qui me hantaient depuis mon enfance. J’ai enfin osé dire certaines choses, j’ai enfin osé m’affirmer et assumer pleinement mes choix. Il y a eu du sport, beaucoup de sport. Des records personnels, des exploits sportifs, de la compétition, mon premier semi-marathon. Enfin il y a eu la blessure lors des 20km de Paris, ce moment gâché, ce mauvais souvenir et surtout cette douleur qui m’a forcée à arrêter le running, mon sport-passion. Alors il y a eu des longueurs de natation enchaînées et des programmes de fitness à la maison, le temps de soigner ce genou maudit. Il y a eu la maison de mon adolescence mise en vente, l’attente de ce changement de vie pour mes parents. Il y a eu encore des instants de complicité entre mon grand-frère et moi, entre ma belle-sœur et moi, car ça aussi c’est essentiel. Il y a eu un cœur brisé à mi-année, des larmes, des copines toujours présentes pour venir boire un verre quand ça ne va pas. Il y a eu une rencontre grâce à Instagram, et cette nouvelle amie qui est entrée dans ma vie. Et puis, récemment, il y a eu LA rencontre, de celui qui aujourd’hui me fait voir le quotidien autrement, simplement, et avec qui je suis moi-même tout en étant parfaitement bien.

 

En somme, on a plutôt bien réussi à compenser le mauvais pan de cette année par des passages réellement positifs et aimants. Et en bilan de cette année, j’en ressors que l’amour est essentiel à ma vie. Oui cette phrase est pédante et niaise, mais source de vérité.

 

L’an dernier, j’avais fait une liste de mes espoirs pour 2017. Mis à part le franchissement de la ligne d’arrivée du semi-marathon qui s’était finalement effectué en solo, j’ai tenu bon à toutes ces résolutions, simples, mais réalisables.
Alors pour 2018 ? Honnêtement, cette nouvelle année s’annonce extrêmement riche, et pleine de belles choses. Je ne prédis pas l’avenir mais celui-ci me fait beaucoup moins peur qu’avant. J’ai désormais hâte de voir ce que les lendemains nous réservent. Il y a certains faits dont je suis presque certaine : en 2018, je continuerai à être telle que je suis, à accepter mes défauts tout en les atténuant quand il le faut, je serai toujours autant présente pour mes proches car c’est dans ma nature (la fille, la sœur, l’amie que l’on peut appeler à n’importe quel moment, vous voyez ?), j’aimerais rencontrer encore pourdevrai de belles et gentilles personnes qui me donnent le sourire presque chaque jour par leurs messages (coucou Clotilde)… Et puis je sais déjà que 2018 me réserve de jolis moments, d’amitié, d’amour, et de famille.

3

Le saviez-vous ? Depuis que je suis enfant, j’attends 2018. J’ai attendu cette année avec impatience car elle est comme une date fétiche dans mon esprit. Je suis née le 28 janvier, le 28/01… Je ne vivrai certainement pas jusqu’en l’année 2801, mais un anagramme de chiffres, ça marche aussi, non ? 🙂 (si vous l’ignoriez encore, en effet, j’aime donner un sens aux choses qui m’entourent)

Publicités

4 réflexions au sujet de “L’heure du bilan”

  1. Oh coucou Émilie ! ( Grand sourire de m’apercevoir à la fin de ton article ) Quel bilan ! Ce que je retiens le plus, ce sont les peurs affrontées, je trouve cela admirable et fort. Je te souhaite le meilleur pour cette année, et plein d’amour car en effet l’amour est essentiel !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton petit mot Clotilde (et pour ceux au quotidien). Notre conversation de l’autre jour sur notre rencontre hypothétique est tombée à pic et j’ai tout de suite pensé à toi en rédigeant cette partie de l’article 😉

      J'aime

  2. Coucou ma jolie,
    Quelle belle anecdote que celle sur ta date de naissance et 2018 ! J’espère qu’elle sera bonne pour toi. Comme tu dis l’amour est le plus important pour ce sentir heureuse! Cependant, être comblée au niveau professionnel est aussi une partie essentielle du bonheur selon moi .. cela fait un an que je suis en parfaite indécision concernant mon avenir et ce n’est pas facile 😦
    Je t’embrasse,
    Manon. (manon.fb sur Insta)

    Aimé par 1 personne

    1. Oh merci ! Je suis du genre à trouver des anecdotes partout, même quand le sens des choses est très caché 🙊😊
      Je te souhaite de trouver ta voie. J’ai été dans ton cas il y a quelques temps et en effet, à ce moment précis de ma vie, me sentir heureuse au point professionnel était une quête qui me prenait beaucoup d’énergie. Quand on a trouvé ce qu’on veut faire… on se sent plus libres pour aborder d’autres thèmes disons. Je suis convaincue que tu trouveras quelque chose qui te plaira pleinement (Je me souviens qu’on en avait un peu discuté lors de notre rencontre)
      Courage 😘

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s